fermer


    Questo sito è protetto da reCAPTCHA. Si applicano le norme sulla Privacy e i Termini del servizio di Google.

    L’avènement de Rome

    Romains

    III siècle av. J-C les romains vinrent en Calabre, car appelés par les Grecs de Thourioi pour leur venir en aide contre les Lucaniens qui avaient assiégé la ville.

    Les romains conquirent la Grande-Grèce. Cette conquête amena une période d’équilibre interrompue seulement par la guerre punique. Durant l’ère impériale romaine, la Calabre, que Augusto avait administrativement unifiée avec la Lucanie déclina socialement et économiquement pendant que naissait et se répandait toujours plus le latifundium. Les Calabrais participèrent activement à l’histoire de Rome et prirent part à la guerre punique.

    Lori et d’autres villes grecques fournirent aux romains les navires pour la traversée du détroit de Messine. Les Bruttiens cédèrent la moitié de la Sicile, qui offrait une voie militaire plus protégée et sécurisée que celle du littorale ; la ville de Vibo resta fidèle au capitole et résista au siège des Carthaginois jusqu’à ce que le consul Tiberuis Sempronius envoya une flotte pour défendre les lieux maritimes exposés.

    Les Bruttiens prirent part à la « guerre italique » (90-87 av. J-C) pour faire reconnaître leur citoyenneté romaine et participèrent également à la révolte des gladiateurs (73-71 av. J-C) qui fut commandée par Spartacus. Les Calabrais furent parmi les premiers, après les romains, à se convertir au christianisme quand Paolo eut l’occasion de prêcher en Reggio de Calabre, où resta le disciple Stefano, qui convertit les habitants à cette nouvelle croyance.